Charte de l'association Le Rêve de l'Aborigène

Dans le respect de la Nature et de l’Humain.

Par cette charte l’association Le Rêve de l’Aborigène s’engage au respect de la Nature et de l’Humain.
 

Le respect de la nature

Favoriser l’économie des ressources :

  • Limiter l’utilisation de l’eau au nécessaire (seulement 5 points d’eau sur site et utilisation généralisée des toilettes sèches)
  • Réduire notre consommation d’énergie
  • Réfléchir à notre impact sur le réchauffement climatique en termes d’alimentation électrique mais aussi de transport (co-voiturage, transport collectif…)
  • Favoriser l’agriculture biologique en utilisant des réseaux courts et des groupements d’achat.
  • Mettre en avant le régime végétarien.
  • Respecter le site du festival, sa faune et sa flore :
  • En utilisant les produits ménagers écologiques fabriqués par nos bénévoles,
  • En triant nos déchets et en les recyclant,
  • En diminuant notre nuisance sonore,
  • Et en respectant le lieu et son écosystème avec tout notre bon sens possible, nos connaissances que toujours nous cherchons à approfondir.

Le respect de l’humain

  • Favoriser l’épanouissement de tous les êtres humains via l’écoute, l’échange et le partage dans le respect de chacun·e et de tou·te·s, de manière volontaire, bienveillante et responsable.
  • Accueillir chacun·e dans sa différence : le « Rêve de l’aborigène » nous rappelle que l’être humain est d’abord un être relationnel et il y a une relation possible lorsqu’il y a une rencontre. Adapter nos conditions d’accueil afin de permettre à chacun de participer au festival grâce à la signalisation, la communication, l’accessibilité, etc.
  • Être sobre et ne pas introduire de boissons alcoolisées sur les différents sites du festival, afin de ne pas construire cet événement autour de ces substances qui ont fait et font souffrir les peuples premiers ainsi que notre société. Le Rêve de l’aborigène invite donc à expérimenter, à vivre son festival autrement, libéré·e·s de ces addictions.
  • Prendre conscience de l’interaction et de l’interdépendance de tous les acteurs du festival.
Charte de l'association Le Rêve de l'Aborigène

    Le Rêve de l’Aborigène est un moment de pause, d’évasion dans un univers singulier. Il est aussi un temps de rencontre et de reconsidération des peuples premiers, de leurs cultures trop souvent dénigrées, et des réalités révoltantes qu’ils subissent au quotidien.

C’est ainsi que, sur le chemin du Rêve, nous allons à la découverte tant de l’autre que de nous-mêmes.

Ensemble, festivalier·e·s, bénévoles, organisateurs.trices, intervenant.e.s,… construisons notre rêve !

 

Page suivante : Peuples premiers